De classe mondiale, la R&D et les équipes d’ingénierie d’ERAMET élaborent de nouveaux procédés pour répondre aux besoins futurs. Avec, comme impératifs, la performance et la création de valeur.

UNE RECHERCHE APPLIQUÉE DE HAUT NIVEAU

UNE RECHERCHE APPLIQUÉE DE HAUT NIVEAU

Au sein du Groupe, la R&D joue un rôle central dans la performance actuelle et future des procédés et des produits. Elle est caractérisée par :

  • les partenariats avec les clients, notamment dans le domaine de l’aéronautique ou de l’énergie, qui se concrétisent par le développement fréquent de prototypes ;
  • la vision industrielle de ses travaux pour une utilisation concrète des idées et des innovations. En particulier, le travail itératif et le challenge mutuel entre les équipes de recherche et celles de l’ingénierie sont une source d’optimisation continue et de la rentabilité. La présence conjuguée d’ERAMET Research et d’ERAMET Ingénierie sur le site de Trappes (France) permet de réaliser des projets complets, de la conception scientifique d’un procédé jusqu’à la réalisation de l’outil industriel ;
  • la qualité de ses équipements, et notamment de ses installations de taille pilote qui lui permettent de tester les procédés en continu à des échelles préindustrielles, ce qui fluidifie et accélère la transposition industrielle.

UNE RECHERCHE TOURNÉE VERS L’EXTÉRIEUR

Depuis 2013, ERAMET participe à des projets collaboratifs européens de R&D avec des partenaires académiques et industriels. Le Groupe est par exemple leader du projet SOLSA dans le domaine de la géologie. Les équipes de R&D participent également à un autre projet collaboratif, Go-4-0, avec ArcelorMittal. Ce projet porte sur la valorisation des déchets de l’industrie du manganèse et des aciers. L’autre projet collaboratif majeur dont ERAMET est partie prenante s’appelle SoFIA, un programme de recherche appliquée dans le domaine de la fabrication additive métallique.
Par ailleurs, ERAMET met ses outils et son expertise au service d’industriels qui opèrent dans ses domaines de compétence. En 2016, ERAMET Research a notamment travaillé pour la société d’ingénierie luxembourgeoise Paul Wurth qui développe des procédés de traitement et de valorisation énergétique des poussières (oxydes de fer et matières carbonées) de hauts fourneaux d’aciérie tout en isolant les impuretés (plomb et zinc).

UNE RECHERCHE TOURNÉE VERS L’EXTÉRIEUR

150 brevets en portefeuille

220 collaborateurs dédiés

Travailler pour des clients externes nous permet d’aborder de nouveaux sujets, de travailler sur d’autres métaux, avec beaucoup d’interactivité et de réactivité.

Yves Le Quesne, Directeur des Programmes de Recherche d’ERAMET Research

Les domaines
de compétence
de la R&D
d’ERAMET

  • Minéralogie / Minéralugie / Hydrométallurgie et Pyrométallurgie
  • Métallurgie d’élaboration et de transformation / Création de nouvelles nuances d’alliage
  • Métallurgie des poudres
  • Matriçage
  • Traitements thermiques
  • Recyclage

Innover
pour adapter

  • email

les procédés
industriels

ERAMET bénéficie d’un retour d’expérience industriel de plusieurs décennies des innovations qui ont été implantées en usine. C’est là que s’ancre la réputation de sa recherche procédé. En 2016, une partie des équipes a été mobilisée sur deux projets d’avenir pour le Groupe : l’adaptation de l’usine de Sandouville à une nouvelle source d’approvisionnement de matte de nickel et le projet Lithium en Argentine.

  • email
Fullscreen