TiZir Ltd est une coentreprise détenue à parité par ERAMET et son partenaire australien Mineral Deposits Limited. Ensemble, ils exploitent une concession minière de sables minéralisés sur la côte sénégalaise pour produire des minéraux titanifères (ilménite, leucoxène et rutile) et du zircon.

Au Sénégal, TiZir exploite via sa filiale Grande Côte Opérations SA, depuis 2014, un gisement de sables minéralisés par dragage en continu. La plus grande drague minière du monde y opère sur un bassin artificiel en se déplaçant d’environ 7 km par an sur une bande dunaire de 106 km de long. Une lame rotative, immergée dans l’eau sablonneuse, aspire
le sable 24 heures sur 24. Les 2 % de minéraux lourds sont alors concentrés puis séparés et séchés. L’ilménite est envoyée à l’usine de Tyssedal, en Norvège, où elle est transformée en laitier de dioxyde de titane et en fonte de haute pureté.

2016 a été une année contrastée. Au Sénégal, après un début d’année difficile, des progrès notables ont été obtenus au niveau technique, de l’organisation du management, de l’optimisation des coûts et de la sécurité. De fait, l’année s’est déroulée sans le moindre accident avec arrêt et la production a progressé pour atteindre un niveau record au dernier trimestre. En Norvège, la montée en puissance de l’usine de transformation a été soudainement interrompue par l’incident d’exploitation survenu sur le four de l’usine de TTI le 15 août 2016. Il a nécessité l’arrêt total de l’usine et la réfection des parois réfractaires du four. Début 2017, ce dernier a pu redémarrer et entamer sa remontée en puissance.

  • 613 000 tonnes
    de concentré de sables minéralisés extraites en 2016.
  • 3 millions
    d’heures travaillées.

Opérations de dragage par Grande Côte Opérations au Sénégal © GCO / ERAMET

Cérémonie de remise de chèques aux villages de Diogo et des environs par les équipes de GCO dans le cadre des actions communautaires © GCO / ERAMET

Opérations de réhabilitation par Grande Côte Opérations au Sénégal © GCO / ERAMET

Usine TiZir de Tyssedal en Norvège © ERAMET

Le saviez-vous ?

1

Après extraction des fractions valorisables, le sable est à 98 % remis en place. Quelques mois après, les dunes sont reprofilées pour retrouver leur topographie d’origine et revégétalisées pour limiter les risques d’érosion et reconstituer l’environnement d’origine. Fin 2016, 140 hectares avaient déjà été réhabilités.

2

Au-delà des emplois créés localement, Grande Côte finance des infrastructures pour l’accès à l’eau potable, l’éducation, la santé et l’agriculture. En 2016, elle a aidé au financement de la maternité de Ouakam et a fait don d’équipements médicaux et de deux ambulances médicalisées. Elle a aussi entièrement financé la construction et l’équipement des écoles primaires de Ngouye Beye et de Darou Beye.

3

Avec l’augmentation du niveau de vie de la population mondiale et l’urbanisation croissante, les besoins en dioxyde de titane pour confectionner les matériaux nécessaires à l’équipement et à la décoration des logements vont croître sur le long terme. Le dioxyde de titane, pour sa blancheur et sa propriété opacifiante, sert comme pigment pour la peinture, le papier et le plastique. Quant au zircon, il est particulièrement apprécié pour ses qualités réfractaires, opacifiantes, de brillance, et sa blancheur. Il est notamment utilisé en céramique, dans la fonderie de haute précision, dans le secteur nucléaire et dans la joaillerie.