Depuis 2010, ERAMINE SUDAMERICA teste la faisabilité de produire du carbonate de lithium qualité batterie à partir de saumures présentes dans les salars argentins. Retour sur l’évolution et les avancées de ce projet d’avenir.

Suivez l’actualité du projet d’ERAMINE SUDAMERICA

De Trappes à Salta

ERAMET Research a développé une dizaine de brevets pour produire du carbonate de lithium qualité batterie à partir de la saumure (solution aqueuse saturée en sel) de salars argentins. Dans la région de Salta, une trentaine de puits ont été creusés pour explorer le gisement et en valider les ressources. À Trappes, ERAMET Research et des partenaires étudient sur des pilotes les procédés de production de lithium de qualité batterie à l’échelle préindustrielle.

En route pour la dernière phase de développement

En 2016, les équipes ont validé l’existence d’un niveau de ressources de plus de 7 millions de tonnes de lithium (comptés en LCE, Lithium Carbonate Equivalent), ainsi que la présence sur la zone d’une quantité d’eau industrielle nécessaire au bon fonctionnement du procédé. ERAMET Research a réalisé en décembre une campagne de pilotage à l’échelle préindustrielle de l’aval du procédé développé pour la valorisation du lithium du gisement argentin.
En parallèle, l’étude de préfaisabilité a été conduite par ERAMET Ingénierie et une société argentine. Après des tests visant à confirmer la répétabilité du process industriel, le projet devrait entrer en dernière phase de développement : l’étude de faisabilité, prélude à l’industrialisation du procédé.

Sur le plan réglementaire, le Groupe a effectué fin 2016 un dépôt de demande environnementale auprès des autorités locales. L’année 2017 sera consacrée à des tests de pilotage semi-industriels, aux études d’ingénierie détaillées et aux évaluations technico-économiques d’une éventuelle installation industrielle.

  • 20 000 tonnes
    de carbonate de lithium pendant plusieurs décennies : c’est l’objectif de production visé par ERAMET si le projet se réalise.
  • Entre 200 et 350 m
    C’est la profondeur à laquelle se trouve le gisement de lithium étudié par ERAMET sous la surface des salars de Centenario et Ratones.

Travaux d’exploration sur le salar de Centenario-Ratones en 2015 © Christophe Thillier / ERAMET

Test de réhabilitation de la culture de quinoa en 2015 © Christophe Thillier / ERAMET

Récolte de quinoa en 2015 © Christophe Thillier / ERAMET

Salar de Centenario © Christophe Thillier / ERAMET

ERAMET développe ce projet d’avenir de manière agile grâce au regroupement et au travail conjoint de diverses capacités et d’équipes présentes au sein du Groupe : les géologues et hydrogéologues en Argentine, les chercheurs d’ERAMET Research, les équipes d’ERAMET Ingénierie et, enfin, l’équipe maîtrise d’ouvrage d’ERAMET.

Jean-Jacques Reverdy, Directeur du projet Lithium

Les grandes étapes du projet

  • Identification du potentiel
  • Étude de cadrage
  • Étude de préfaisabilité
  • Étude d’ingénierie détaillée
  • Industrialisation

Le saviez-vous ?

1

En 2016, le marché du lithium a été extrêmement dynamique avec une forte hausse de la demande, tirée par un marché des batteries lithium-ion qui progresse avec l’essor de la mobilité électrique. Les prix du lithium ont suivi cette trajectoire en raison d’une offre encore insuffisante.

2

Dans les dix prochaines années, on estime la croissance de la demande en lithium à 11 % par an, principalement tirée par les applications batterie (17 % de croissance annuelle sur ce segment). En 2025, le marché des batteries lithium-ion représentera plus des deux tiers de la demande mondiale en lithium.